Chronologie des dynasties et des souverains
Auteur : Dr Aly Abbara - علي عبارة
Mise à jour : 7 Mars, 2013
Epoques
Date
Dynasties
Souverains
Remarques
Epoque antique
3100 à 2686
av.J.-C.

Dynastie 0
de 3150 à 3050
av.J.-C.


Ie dynastie
de 3050 à 2890
av.J.-C.

Ces dynasties sont appellées aussi les dynasties Thinides car les souverains des ces dynasties sont originaire de This, près d'Abydos.
Le roi Scorpion
Dynastie 0
Son règen était limité à la Haute Égypte
Narmer (Mina ou Ménès)
Dynastie 0
Le poisson chat qui frappe ou le poisson chat en colère (ce poisson est capable de déliver des charges électriques très douloureuses)
Le premier unificateur de la Haute et la Basse Égypte vers 3100 av.J.-C. Cet événement historique a été attesté suite à la découverte en 1894 d'une palette commémorant l'extension du pouvoir du roi Narmer sur la totalité de l'Égypte.
Ash (Hor-Aha)
Le Faucon combattant ou le Faucon qui combat.
Le premier Pharaon de la première dynastie et probablement le fils de Narmer.
C'est le fondateur de Memphis à l'extremité sud du Delta du Nil ; cette ville est devenue la capitale de l'Egypte unifiée et elle est restée pendant long temps, le centre économique et culturel le plus influent de l'ancienne Egypte.
Il est mort à l'âge de 62 ans, attaqué par un hippopotame au cours d'une chasse à cet animal très répendu, à cette époque dans la région de Memphis.
Sa tombe est à Abydos (tombe B 19). A proximité de cette tombe, il existe une série de 30 tombes pour ses courtisanes, ses serviteurs puis une tombe contenant d'ossement d'animaux, et particulier des chiens et sept jeunes lions ; tous ont été sacrifiés à la mort du roi pour l'assister dans sa vie dans le monde des morts.
Les lions sont la représentation de la force et la puissance royales, mais certains archéologues pensent que ces lions furent tués à la mort du Pharaon, pour qu'il puisse pratiquer la chasse aux lions dans l'Au-delà, surtout que certains de ces lions étaient atteints d'anomalies faisant penser qu'ils furent élevés en captivité.
Kheint (Djer)
Horus qui secourt
Sa tombe est à Abydos (tombe O).
Son épouse est la reine Merneith et mère de Den
Djet (Wargi ; Ouadji)
Horus cobra
Sa tombe est à Abydos (tombe Z).
Oudimou (Din-Simty ou Den)
Horus qui frappe
Sa tombe est à Abydos (tombe Z).
Les savants pensent que le culte du taureau Apis à Memphis s'est developpé durant le règne de ce roi.
Ouadji (Anedjib ou Andjib)  
Sinmo (Semerkhet) Sa tombe est à Abydos (tombe U).
Kaa (Qaâ ou Qaâ-hedjet) Sa tombe est à Abydos (tombe Q).
IIe dynastie
de 2890 à 2686
av.J.-C.
Hetepsekhemoui ou Hetepsekhemoui (Bazaou)  
Nebrâ
Nebrê
Manéthon pense que le culte du bélier sacré de Mendès et du taureau sacré de Mnévis à Héliopolis se sont developpés durant le règne de ce roi.
Ninetjer (Nineter) Il a régné 47 ans selon Manéthon
Ou ng (Awad Ginass)  
Sindy  
Péribsen (Nefer Ka Râ) ou Seth-Peribsen
ou Sekhemid
Pendant son règene qui duré 17 ans, le conflit entre la Haute et la Basse Égypte éclate et le roi abandonne le nom de Horus prendre le nom de Seth car ce sont ses partisnats qui l'empoprtent
Khasékhmoui Pendant son règne, il réussit de nouveau d'unifier la Haute (le Sud) et la Basse (le Nord) de l'Égypte, pour cela il incorpore les deux divinités (Horus le Faucon et Seth l'animal aux orielles dressées).
Pour consolider le pays, il prend comme épouse royale, une princesse du Nord au nom de Nimaâtapis.
Certains Auteurs pensent qu'il est le dernier souverain de la IIe dynastie et que le roi Khasékhem est le même souverain.
Il est mort vers 2686 av.J-C. Il a une immense tombe à Abydos.
Khasékhem Selon certains Auteurs, il est le même roi précédent
Daga Daga Certains Auteurs ne le citent pas.
Ancien Empire
2686 à 2184
av.J.-C.
IIIe dynastie
de 2686 au 2613
av.J.-C.
Sanakht (Nebka)
2686 - 2668 av.J.-C.
C'est le frère de Djéser et le premier roi de la IIIe dynastie.
Djéser (ce nom signifie : le plus sacré)
Neterry-Khet (Netcherykhet)
2668 - 2649 av.J.-C (19 ans).
Il étend son pouvoir vers le Sinaï et exploite ses immenses mines de cuivre et de turquoise. Dans le Sud, il étend son pouvoir jusqu'à la première cataracte à Assouan.
Il a une immense complexe funéraire à Saqqara avec son tombeau construit sous forme de pyramide à degrés. C'est le Chef-d'œuvre de son architecte et Grand Vizir Imhotep (le Léonard De Vinci de l'ancienne Égypte).
Il choisit le dieu solaire Râ pour qu'il devient le dieu le plus puissant et le plus dominant dans le panthéon égyptien ; pour honorer ce dieu, il ordonne que l'on dirige l'entrée et le couloir de son temple funéraire vers l'Est, c'est-à-dire vers le soleil levant.
Sahekht
Sekhemkhet
2649 - 2643 av.J.-C.
Pour ce roi, il existe une pyramide inachevée au Sud-Est de la pyramide de Djéser à Saqqara.
Khâba
2643 - 2637 av.J.-C.
 
Nefer Ka  
Hou (Houni)
2637 - 2613 av.J.-C.
 
IVe dynastie
2613 - 2498
av.J.-C.
La dynastie des constructeurs des pyramindes
Snéfrou
2613 - 2589 av.J.-C.
Porteur de beauté (Binger beauty)

C'est le fondateur de la IVe dynastie
Il étend son pouvoir vers la Nubie et s'installe pednant cette campagne militaire dans la citadelle de Buhen, au Sud de la Nubie. Les textes signalent qu'après cette campagne, il rentre à Memphis avec 7000 esclaves nubiens et 200 000 têtes de bétail.
Il organise des recherches de mines dans le golf de Suez.
Il envoie une grande flotte de bateaux à Byblos, à travers de la Mer Méditerranéenne à la recherche de bois du Cèdre du Liban pour l'utilser dans les travaux de construction en Egypte.
On attribue à Snéfrou la construction de trois pyramides :
- La première c'est la pyramide courbée à Dahchour qui s'élève à 100 mètres de hauteur ;
- La deuxième pyramide, c'est la pyramide rouge qui se trouve à 2 km au Nord de la première pyramide ; c'est la première pyramide régulière construite en Égypte, son sommet s'élève à 105 mètres, les roches utilisés dans sa construction sont riches en oxyde de fer, ce qui lui donne cette couleur rouge sous la lumière du soleil. Le sommet de cette pyramide se trouve par terre suite à une chute. A l'intérieur de la pyramide se trouve la chambre funéraire dont le plafond s'élève à 14 mètres, soutenu par des poutres du bois du cèdre du Liban.
A proximité de la pyramide rouge il existe la tombe mastaba du grand vizir du roi et sa femme.
- La troisième pyramide c'est la pyramide de Meidoum
La pyramide de Meidoum (entrée)
Il est probable que la momification est apparue, en Égypte, durant le règne de ce pharaon ; le principe c'est qu'en conservant le corps du roi par la technique de momification, on aide le passage du pharaon de qualité de souverain terrestre en qualité de roi céleste.

Chéops
خوفو
2589 - 2566 av.J.-C.
Fils de Snéfrou.

Gizah (le Caire)
Pyramide de Chéops - Al-Gizah
La barque royale de Chéops
Pour présenter ce grand pharaon, il n'existe qu'une petite statuette en ivoire mesurant 8 cm de hauteur.

Didoufri
2566 - 2558 av.J.-C.
 
Chéphren (Khaf Râ ou Rêkhâf)
خفرع
2558 - 2532 av.J.-C.

Gizah (le Caire)
Pyramide de Chéfren (restauration virtuelle)
Le sphinx de Chéfren
Le sphinx de Chéfren (restauration virtuelle)
Le temple funéraire du Pharaon Chéfren

Mykérinos (Men Kaou Râ)
منقرع
2532 - 2504 av.J.-C.
Gizah (le Caire)
La pyramide du roi Mykérinos (vers 2600 av.J.-C.)
Chespseskaf
2504 - 2500 av.J.-C.
 
Keint Kaws  
Ve dynastie
2498 - 2345
av.J.-C.
Ouserkaf (Ir Maat)
2498 - 2491 av.J.-C.
 
Sahou Râ (Sahourê)
2491 - 2477 av.J.-C.
Neferir Karâ ou Néferirkarê
Ouser Khéo Cacaï ou Kakai
2477 - 2467 av.J.-C.
Shepsa Karâ ( Chepseskarê)
2467 - 2460 av.J.-C.
Nefer Ef Râ (Rênéferef)
2460 - 2453 av.J.-C.
Niouser Râ (Néouserrê)
Ini
2453 - 2422 av.J.-C.
Min Kaw Hour (Menkaouhour)
Kaiou
2422 - 2414 av.J.-C.
Djed Ka Râ Issisi (Djed Khaou)
Isésé
2414 - 2375 av.J.-C.
Ounas
2375 - 2345 av.J.-C.
VIe dynastie
2345 - 2181
av.J.-C.
Téti
2345 - 2333 av.J.-C.

La pyramide à degré du roi Téti (Saqqara)
Le mastaba de Mérérouka, le vizir du roi Téti et le mastaba de Ka-Gmni , un haut fonctionnaire de la VIe dynastie (2340 av.J.-C.) (Saqqara)

Ouser Ka Râ  
Pépi 1e (Méry Râ ou Méryrê)
2332 - 2283 av.J.-C.
 
Mérenrê (Anty Im Sa If)
Nemtyemsaf
2283 - 2278 av.J.-C.
 
Pépi II (Nefer Ka Râ)
2278 - 2184 av.J.-C.
 
Première période intermédiaire
2184 à 2134
av.J.-C.
VIIe et VIIIe dynasties
2181 - 2161
Les des souverains sont inconnus mais certains Auteurs citent :
Ouadjkarê et Qakarê (Ibi)
 
IXe dynastie
La dynastie d'Ahnassia (Kheity et sa famille).
Xe dynastie
Les des souverains sont incertains, parmi eux : Néferkarâ, Oukarâ et Mérikarâ
Moyen Empire
2134 à 1782
av.J.-C.
XIe dynastie
2134 - 1991
av.J.-C.
Séhértaoui (Antéf Ie)
2134 - 2117 av.J.-C.
 
Wah Ankh (Antéf II)
2117 - 2069 av.J.-C.
 
Tikht Nib Tib Nefer (Antéf III)
2069 - 2060 av.J.-C.
 
SéeninkhIb Tawi (Mentouhotep Ie)  
Nib Habt Râ (Mentouhotep IIe)
Nebhépetrê
2060 - 2010 av.J.-C.
  • Montouhotep veut dire : Montou est satisfait. Montou est le dieu thébain de la guerre.
  • C'est le deuxième unificateur de l'Égypte après Ménès, car suite à la chute de l'Ancien Empire à la fin du règne de Pépi II, l'Égypte est de nouveau divisée en deux zones de pouvoir ; le Nord formé du Delta du Nil, Memphis, et la Moyenne Égypte sous la domination des princes d'Hérakléopolis ; le Sud formé de la Haute Égypte sous la domination des princes de Thèbes. C'est vers l'an 2025 av.J.C. que Mentouhotep II affirme son autorité sur le Sud et le Nord de l'Égypte et la réunifie de nouveau.
    Parmi ces titres "Celui qui fait vivre le cœur du Double pays" ; "Seigneur de la couronne blanche (de Haute Égypte)" et "L'Unificateur des deux terres"
  • Mentouhotep II, règne pendant 51 ans. C'est pendant sa règne que le grand dieu de l'Égypte antique, Amon, apparaît à Memphis et Héliopolis.
  • Statue funéraire: Musée du Caire
Nib Kharw Râ (Mentouhotep IIIe)
2010 - 1998 av.J.-C.
 
Saankh Ka Râ (Mentouhotep IVe)  
Nib Tawi Râ (Mentouhotep Ve)
1997 - 1991 av.J.-C. ?
 
XIIe dynastie
1991 - 1782
av.J.-C.
Amenémhat Ie (Séhtéb Ib Râ)
1991 - 1962 av.J.-C.
 
Sésostris Ie (Khepar Ka Râ)
1971 - 1926 av.J.-C.
Amenémhat II (Noub Kaw Râ)
1929 - 1895 av.J.-C.
Sésostris II (Khakheperrê)
1897 - 1878 av.J.-C.
 
Sésostris III (Khei Kaw Râ)
Khakaourê
1878 - 1841 av.J.-C.
 
Amenémhat III (Ni Maét Râ)
1842 - 1797 av.J.-C.
 
Amenémhat IV (Maa Khérow Râ)
1798 - 1786 av.J.-C.
 
Reine Sobeknéférou
Sobekharê
1785 - 1782 av.J.-C.
 
Deuxième période intermédiaire
1782 à 1570
av.J-.C
XIIIe et XIVe
dynasties
1782 - 1663
av.J.-C.
Koua Tawi Râ (Ougaf)
1782 - 1778 av.J.-C.
 
Sékhm Ka Râ
Saankh Ib Râ (Amni Amtef Amenèmhat V)
? - 1760 av.J.-C.
Sékhm Râ Shéd Tawi (Sobik Im Sa Af Ie)
Sébekhotep Ie
Sékhm Râ Khou Tawi (Sébekhotep II)
Amenemhat VI
Vers 1750 av.J.-C.
Séminkh Ka Râ Merr
Sékhm Râ Swadj Tawi (Sébekhotep III)
Vers 1745 av.J.-C.
Sékhm Râ Aankh Tawi
Khéa Séchech Râ (Nefer Hotep Ie)
Khasekhemrê
1741 - 1730 av.J.-C.
Sa Hathour
Khaa Nefer Râ (Sébekhotep IV)
1730 - 1720 av.J.-C.
Khaa Ankh Râ (Sébekhotep V)
Khaa Hotep Râ (Sébekhotep VI)
Wah Ib Râ (Ia Ib)
Mar Nefer Râ (Ay)
Mernéferrê
Vers 1720 av.J.-C.
Mar Hotep Râ (Sébekhotep VII)
Mar Kaw Râ
Kanzar
Sékhm Râ Wadk Khéou (Sobik Im Sa Af II)
Sekhemrê Sankhtaoury
Néferhotep II
Amenémhat Sébekhotep
Mar Sékhm Râ (Nefer Hotep II)
Sékhm Râ (Samn Tawi Dhouty)
Sékhm Râ Nefer Khéou (Wabwat Im Sa Af)
Sékhm Râ Wah Khiou (Râ Hotep)
Sikhm Râ Kho Tawi
Did Nefer Râ (Dido Moussa Moïse)
Did Hotep Râ (Dido Moussa Moïse)
Did Ankh (Monto Im Sa Af)
Héhessy
Invasion des Hyksos
هكسوس
Invahisseurs venus de l'Asie ; ils dominent le Nord de l'Égypte. Leur capitale Avaris au Delta du Nil.
Ils ont été chassés par les rois du Sud.
1710 à 1680
av.J.-C.
XVe et XVIe
dynasties
1663 - 1555
Aouserrâ  
Nib Khabch Râ
Aakenenrâ
Samkin
Anet Hir
Khian (Khyan)
Séouserenrê
Huitrois qui se sont donné le titre de "Bon Roi"
Six rois qui se sont donné le titre de "Fils du Soleil"
Aknén
Sharek
Ibi
1680 à 1570
av.J.-C.
XVIIe
La dynastie égyptienne qui a régné sur l'Égypte après le départ des Hyksos
Ta Aa
Ta Aa le Grand
Ta Aa Kin (Ta Aa le courageux) ou
Taa II
Seknenrâ
Vers 1574
Kamosis ( Ouadj Kheper Râ)
Kamosé
1573 - 1570 av.J.-C.
Nouvel Empire
1570 à 1070
av.J.-C.
XVIIIe dynastie
1570 à 1293
av.J.-C.
Ahmosis (Nieb Pehti Râ)
1570 - 1546 av.J.-C.
 
Amenophis Ie (Dje Sir Ka Râ)
1551 - 1524 av.J.-C.
 
Thoutmosis I (Aa Kheper Ka Râ)
تحتموس الأول
1524 - 1518 av.J.-C.
Thoutmosis II (Aa Kheper In Râ)
تحتموس الثاني
1518 - 1504 av.J.-C.
Khénm Amon Hatchepsout (Maât Ka Râ)
Reine Hatschepsout
الملكة حتشبسوت
1498 - 1483 av.J.-C.
Thoutmosis III (Min Kheper Râ)
تحتموس الثالث
1504 - 1450 av.J.-C.
Amenophis II (Aa Kheperou Râ)
1453 - 1419 av.J.-C.
 
Thoutmosis IV (Khei Khyou) ;
تحتموس الرابع
(Min Khébrou Râ)
1419 - 1386 av.J.-C.
Amenophis III (Nimoria) ; (Nib Maât Râ)
Héqaouaset
1386 - 1349 av.J.-C.
Amenophis IV (Néfér Kheprou-Râ) ;
أمينوفيس الرابع
(Akhenaton - Akhénaton)
أخناتون
1350 - 1334 av.J.-C.
  • Ce pharaon était le successeur d'Aménophis III (1408 - 1372 av.J.-C.), il changea son nom d 'Aménophis IV (1372 - 1354 av.J.-C.) pour prendre celui de "Akhnaton" (ou Akhénaton), c'est-à-dire "celui qui est agréable à Aton".
    Akhnaton dut abandonner la religion polythéiste et son dieu puissant "Amon" pour adorer un dieu unique "Aton" ; ce nouveau dieu unique était représenté sous l'aspect d'un disque aux rayons terminés par des mains sensées apporter aux êtres humains l'énergie vitale sous la forme d'une croix ansée
  • Néfertiti était l'épouse d'Akhnaton, elle était associée à lui dans sa nouvelle religion atonienne ; pour cette raison, ce couple royal était souvent présenté ensemble sur les reliefs de cette période, avec le dieu unique "Aton" leur donnant son énergie vitale
  • Tell el-Amarna est le nom actuel du site où le roi Akhnaton, en 1362 av.J.-C., bâtit sa nouvelle capitale sur la rive droite (Est) du Nil, en Moyenne-Égypte ; il la nomma, Akbet-Aton (ou Akhétaton) c'est-à-dire "l'Horizon d'Aton" en hommage à son dieu unique Aton.
  • La religion atonienne (atonisme) a été considérée, par les successeurs d'Akhnaton, comme étant une hérésie (l'hérésie atonienne ou le schisme amarien), donc après sa mort, son successeur, le jeune Toutankhaton (1354 - 1345 av.J.-C.) abandonna, après trois ans de règne (sous la pression des religieux) l'atonisme pour reprendre la religion polythéiste de l'Égypte antique avec le retour du dieu "Amon" c'est pour cela il va être appelé "Toutankhamon". Il mourra à l'âge de 20 ans (après être resté neuf ans au pouvoir).
  • Toutankhamon et ses successeurs vont essayer d'effacer toute trace de l'atonisme et du couple "Akhnaton - Néfertiti", mais heureusement sans succès total.
  • Akhnaton et la Reine Néfertiti
  • Néfertiti et Akhnaton
  • Néfertiti : peinture moderne
  • Akhnaton et Néfertiti adorant Aton
  • Fillette : art de l'époque akhnatonienne
Sa Ka Râ (Sémenkhkarê)
Ankhkheperourê
1336 - 1334 av.J.-C.
 
Tout Ankh Aton (Tout Ankh Amon) ; (Nib Kheperou Râ)
توت عنخامون
1334 - 1325 av.J.-C.
  • C'est le fils et le successeur d'Akhnaton, il s'appelait Toutankhaton. Sa mère et Kiya, une autre épouse d'Akhnaton car sa belle mère Néfertiti n'a pas eu que des filles.
    Son épouse est Ankhesenpaaton.
  • Il été élevé à Akbet-Aton, sa tombe conserve des souvenirs de sa vie à la cour d'Akhnaton et d'Aton (le décore du dossier de son trône).
  • Il été couronné à Memphis à l'âge de 9 ans.
Aï ou Ay (Khepear Kheperou Râ) ; (Ir Maett)
It netcher
1325 - 1321 av.J.-C.
Quand il prend le pouvoir, il était très âgé, c'est le successeur de Toutankhamon. Il monte au pouvoir après avoir épousé la veuve de Toutankhamon, Ankhesenamon. Il oficie aux funérailles du jeune Pharaon décédé.

Rite de l'ouverture de la boucher
Horemheb (Mery Amon) ; (Dje Sir Kheperou Râ)
1321 - 1293 av.J.-C.
 
XIXe dynastie
1293 à 1185
av.J.-C.
Ramsès I (Min Pehty Râ)
رمسيس الأول
1293 - 1291 av.J.-C.
Temple de Karnak : La salle hypostyle
Séthi Ie (Séthi Marn Btah) ; (Min maât Râ)
Merenptah ; Menmaâtrê
1291 - 1278 av.J.-C.

Temple de Séthi I à Abydos (dédié à Osiris)
Bas-relief des offrandes
Le grand Memnonium
Temple de Karnak : La salle hypostyle

Ramsès II (Mery Amon ou Méryimen) ; (Wasr Maât Râ ou Ousermaâtrê) ;
( Sitb In Râ)
رمسيس الثاني
1279 - 1212 av.J.-C.

Durant le règne de ce souverain, l'Égypte a mené plusieurs campagnes militaires en Syrie pour arrêter l'expansion des Hittites.
Suite à la bataille de Qadech, un traité de paix fut signé avec ce peuple venant de l'Asie Mineure, il met fin à ces campagnes militaires.

C'est le plus grand bâtisseur de l'Histoire de l'Égypte
Mereneptah ( Ba In Râ) ; ( Mery Amon) ; (Hatseb Harr Maât)
1212 - 1202 av.J.-C.
Sphinx de Tanis (musée du Louvre - Paris)
Amenmès (Min Maât Râ) (Sétb In Râ)
Héqa Ouaset
1202 - 1199 av.J.-C.
 
Séthi II
( Séty Mirn Ptah) ; (Wisr Khabrou Râ)
1199 - 1193
 
Siptah
Moun Ptah Siptah (Akh In Râ) (Sétb In Râ)
1193 - 1187 av.J.-C.
 
Reine Taousert
Satrê Méryimen
1187 - 1185
 
XXe dynastie
1185 à 1070
av.J.-C.
Sethnakht
1185 - 1182 av.J.-C.
 
Ramsès III
رمسيس الثالث
(Ouser Maât Râ) ; (Mery Amon)
1182 - 1151 av.J.-C
Ramsès IV
رمسيس الرابع
(Sitb An Amon) ; (Ouser Maât Râ) ; (Mery Amon)
1151 - 1145 av.J.-C
Ramsès V
رمسيس الخامس
(Ouser Maât Râ) ; (Sikhr In Râ)
1145 - 1141 av.J.-C
Ramsès VI
رمسيس السادس
(Nib Maât Râ) ; (Mery Amon)
1141 - 1133 av.J.-C
Ramsès VII
رمسيس السابع
(Ousser Maât Râ) ; (Akh In Amon)
1133 - 1126 av.J.-C
 
Ramsès VIII
رمسيس الثامن
(Ousser Maât Râ) ; (Akh In Amon)
1133 - 1126 av.J.-C
 
Ramsès IX
رمسيس التاسع
(Néfer Ka Râ) ; (Sitb In Rê)
1126 - 1108 av.J.-C
 
Ramsès X
رمسيس العاشر
(Kheper Maât Râ) ; (Sitb In Rê)
1108 - 1098 av.J.-C
 
Ramsès XI
رمسيس الحادي عشر
(Min Maât Râ) ; ( Sitb In Ptah)
1098 - 1070 av.J.-C
 
Troisième période intermédiaire
1070 à 332
av.J.-C.
XXIe dynastie
1070 à 945
av.J.-C.
Nessou Binded (Smendès)  
Héridor
Basib Khnou Ie  
Bay Nizm Ie  
Amnèm Oubt  
Sia Moun  
Basib Khnou II  
XXIIe dynastie
945 à 712
av.J.-C.

Dynastie libyenne
Tanis
الدولة الليبية في تانيس
Chechonq Ie
945 - 924 av.J.-C
Sphinx de Tanis (musée du Louvre - Paris)
Osorkon Ie
924 - 889 av.J.-C
 
Takélot Ie
889 - 874 av.J.-C
 
Osorkon II
874 - 850 av.J.-C
 
Chechanq II
Vers 890 av.J.-C
 
Takélot II
850 - 825 av.J.-C
 
Chechonq III
825 - 773 av.J.-C
 
Pami
773 - 767 av.J.-C
 
Chechonk IV  
XXIIIe dynastie
818 à 712
av.J.-C.

Dynastie libyenne
Léontopolis
Pedou Bast
818 - 793 av.J.-C
 
Chechonq V  
Osorkon III
787 - 759 av.J.-C
 
Takélout III
764 - 757 av.J.-C
 
Amonroud  
Osorkon IV  
XXIVe dynastie
730 à 715
av.J.-C.

Dynastie libyenne
دولة ليبية الأصل
Tefnakht (Chibs Râ)
727 - 720 av.J.-C
 
Bak In Rann If
Bocchoris
720 - 715 av.J.-C
 
XXVe dynastie
715 à 656
av.J.-C.

Dynastie nubienne
دولة نوبية الأصل
Piankhi (Min kheper Râ)
747 - 718 av.J.-C
 
Chabaka (Néfer Ka Râ)
716 - 702 av.J.-C
 
Chabataka (Djid Kao Râ)
702 - 690 av.J.-C
 
Taharqa (Néfer Tim Khou Râ)
690 - 664 av.J.-C
Temple de Karnak (la colonne du kiosque de Taharqa)
Ta In Wati Amon (Ba Ka Râ)
Tanoutamon
664 - 656 av.J.-C
 
XXVIe dynastie
633 à 525

Dynastie égyptienne
Psammétik Ie (Wah Ib Râ)
664 - 610 av.J.-C
 
Nékao II (Wahm Ib Râ)
610 - 595 av.J.-C
 
Psammétik II (Nefer Ib Râ)
595 - 589 av.J.-C
 
Apriès (Haa Ib Râ)
589 - 570 av.J.-C
 
Amasis (Khnoum Ib Râ)
Ahmose II
570 - 526 av.J.-C
 
Psammétik III (Ni Ankh Ka Râ)
526 - 525 av.J.-C
 
XXVIIe dynastie
525 à 404
av.J.-C.

Dynastie perse
دولة فارسية
Cambyse
Mésoutirê
525 - 522 av.J.-C
 
Darius Ie ( Sétourê)
521 - 486 av.J.-C
 
Xerxès Ie
485 - 465 av.J.-C
 
Artaxerxès Ie
465 - 424 av.J.-C
 
Darius II
423 - 405 av.J.-C
 
XXVIIIe dynastie
404 à 398
av.J.-C.

Dynastie égyptienne d'un seul roi
Amyrtée
404 - 399 av.J.-C
 
XXIXe dynastie
398 à 378
av.J.-C.
Néphéritès Ie
(Ba In Râ Mernsrow)
399 - 363
Il mène un révolte et il libère l'Égypte de la domnination perse
Hakor (Achôris)
393 - 380 av.J.-C
 
Basmout (Wisr Râ Sitb In Ptah)  
Néphéritès II  
XXXe dynastie
378 à 341
av.J.-C.

Nectanébo Ie
380 à 362 av.J.-C.

Dernier pharaon égyptien, il a été écarté du pouvoir par les perses.
Temple de Philae : Kiosque de Nectanébo I à quatorze colonnes hathoriques (possédant des chapiteaux représantant la tête de la déesse Hathor aux oreilles de vache)
Téos ou Tachos (Djid Har)
362 - 360 av.J.-C
 
Nectanébo II (Nikht Har Hib)
360 à 343 av.J.-C.
 
XXXIe dynastie
341 à 333
av.J.-C.

La 2e Dynastie
perse
الدولة الفارسية الثانية
Artaxerxès III ( Ochos)
343 - 338 av.J.-C
 
Arsis (Arsés)
338 - 336 av.J.-C
 
Darius III (Koudoman)
336 - 332 av.J.-C
 
La période grecque
العهد الإغريقي وعهد البطالمة
333 à 30
av.J.-C.
333 à 323
av.J.-C.
Alexandre le Grand
Alexandre le Grand arrive en Égypte à l'automne de 332 av. J.-C., il a été reçu comme librérateur délivrant le pays de la domination des Perses.
Il fonde Alexandrie pour qu'elle soit la nouvelle capitale de l'Égypte. Il a été déclaré le "Fils d'Amon" à Siwa, donc "Roi d'Égypte", lui même, et ses successeurs.
Il quitte l'Égypte au printemps 331 av. J.-C., après à peine un séjour de six mois en Égypte pour poursuivre ses campagnes militaires en Asie.
Il meurt à Babylone en 323 av. J.-C., son corps a été transféré et enterré à l'Alexandrie.
- Fragment d'une statue
Les Ptolémée
de 323 à 30
av.J.-C.
-Epoque ptolémaïque
(dynastie lagide)
Voir :
Esna
Dendera
Edfou
Kom Ombo
Philae
Ptolémée Ie (Sôtar ou Soter = le sauveur)
323 - 284 av.J.-C.
Gouverneur de l'Égypte jusqu' à 305 av.J.-C. puis roi de l'Égypte jusqu' 284 av.J.-C.
Ptolémée II ((Piladelphe)
285 - 246 av.J.-C.
Il participe avec son père le pouvoir en 285 av.J.-C., puis il le remplace après sa mort.
Ptolémée III (Evergète I)
246- 222/221 av.J.-C.
- Décret de Canope et pierre de Rosette
Ptolémée IV (Philopator)
221- 205 av.J.-C.
 
Ptolémée V (Epiphane)
205 - 203 av.J.-C. ou (205 - 180 av.J.-C).
Il épouse Cléopâtre, la fille d'Antiochus III, le roi de la Syrie, et qui règne avec lui sous le nom de Cléopâtre Ière.
- Pierre de Rosette
Ptolémée VI (Philométor)
180 - 164 et 163 - 145 av.J.-C.
En 170 av.J.-C. : pendant le règne de ce Ptolémée, l'Égypte a été occupée par le roi de la Syrie, Antiochus IV.
Ptolémée VII (Eupator)
 
Ptolémée VIII (Evergète II)
164 et 145 - 116 av.J.-C.
Fils de Ptolémée V.
Cléopâtre II règne seule sur l'Égypte pendant un certain temps car Ptolémée VIII a été écarté de pouvoir par une révolte, puis il est révenu pour régner sur l'Égypte jusqu'à sa mort.
Ptolémée IX (Sôter II)
116 - 107 av.J.-C.
puis de 88 - 81 av.J.-C.
Il règne conjoitement avec son épouse la reine Cléopâtre III.
Ptolémée X (Alexandre Ie)
107 - 88 av.J.-C.
Il règne conjoitement avec sa mère la reine Cléopâtre III jusqu'à sa mort en 101 av.J.-C.
Ptolémée IX (Sôter II)
88 - 81 av.J.-C.
Deuxième période de règne de Ptolémée IX jusqu'à sa mort.
La Reine (Cléopâtre) Bérénice III
88 - 80 av.J.-C.
La toisième femme de Ptolémée IX, elle monte sur le trône de l'Égypte, puis elle épouse Ptolémée XI, le fils de Ptolémée X et elle gouverne avec lui.
Ptolémée XI (Alexandre II)
80 av.J.-C.
Il a été tué en 80 av.J.-C.
Ptolémée XII (Aulete ou le Flûtiste), Néos Dionysos.
80 - 58 et 55 - 51 av.J.-C.
Le fils illégitime de Ptolémée IX. C'est Jules César qui reconnait sa légitimité sur le trône de l'Égypte.
Cléopâtre Bérénice IV
58 - 55 av.J.-C.
 
Cléopâtre VII Philopator
51 - 30 av.J.-C.
  • Née à Alexandrie en 69 av.J.-C.)
  • La dernière pharaonne grecque de l'Egypte.
  • La reine Cléopâtre prend le pouvoir en Égypte en (51 av.J.-C.) avec son frère-époux Ptolémée XIII (Néos Dionysos) sous la tutelle du sénat romain représenté par Pompée (l'adversaire de Jules César).
  • Pompée, vaincu à Pharsale en 48 av.J.-C., il se réfugie en Égypte, où il a été assassiné dans la même année par Ptolémée XIII.
  • Cléopâtre VII, devenue veuve de Néos Dionysos qui combattit Jules César, elle épousa en 47 av.J.-C., son second frère Ptolémée XIV.
  • En 47 av.J.-C., elle s'aligne à Jules César qui l'installe sur le trône d'Égypte.
  • De la relation amoureuse avec Jules César, Cléopâtre met au monde son fils, Césarion (le futur Ptolémée XV).
  • Cléopâtre VII, durant sa visite à Rome, Jules César a été assassiné (poignardé en plein sénat, le jour des ides, le 15 mars 44, par les mécontents et partisans de la République, dirigée par Cassius et Brutus).
  • Après la mort de Jules César, le général romain "Marc Antoine - 882 - 30 av.J.-C." est nommé maître de l'Orient romain dans un but d'éviter le conflit avec Octavien (le fils adoptif de César et future Auguste) en divisant les zones d'influence romaine en triumvirat répartit entre (Octavien, Lépide et Antoine).
  • Antoine répudit son épouse romaine, Octavie, la soeur d'Octavien et il devient l'amant (ou l'époux) de Cléopâtre VII, son défenseur et le protecteur de son fils Césarion. Il s'installe à Alexandrie et joignit à l'Égypte plusieurs provinces romaines ; l'autorité de Rome, constatant les ambitions expensives d'Antoine, elle s'inquiéte, et Octavien déclare la guerre contre Antoine.
  • En conflis avec l'autorité de Rome, Marc Antoine perd la bataille navale d'Actium (an 31 av.J.-C.) et l'armée romaine, conduite par Octavien, envahit l'Égypte ; Marc Antoines se suicide et Cléopâtre se donna la mort (30 av.J.-C.) en se faisant mordre par un serpant ; l'Égypte passa sous la domination romaine.

  • A lire : poème dédié à Cléopâtre écrit par Victor Hugo
Période romaine
عهد الحكم الروماني
de 30 av.J.-C. à 323 ap.J.-C.
 
Pendant cette période :
27 empereurs se sont succédé à Rome ;
ils ont nommé 80 gouverneurs romains sur l'Égypte.

 

Période byzantine
عهد الحكم البيزنطي
de 323 à 641
ap.J.-C.
 
Pendant cette période :
22 empereurs se sont succédé à Byzence ;
ils ont nommé 79 gouverneurs byzantins sur l'Égypte.
 
Califes orthodoxes
الخلفاء الراشدون
de 641 à 661
ap.J.-C.
  Six walis (gouverneurs - ولاة) ont été nommés sur l'Égypte pendant les califas de 'Omar Ibn Al-Khatab (عمر بن الخطاب), 'Othman Ibn 'Affan (عثمان بن العفان) et 'Ali Ibn Aby Talib (علي بن أبي طالب) Le wali était un gouverneur qui régnait en Égypte au nom de calife, il le remplace pour la présidence de la prière, la justice et la collecte des impots.
La dynastie des Omeyyades
الدولة الأموية
de 661 à 750
ap.J.-C.
  Durant le califat Omeyyade de Damas, 25 walis ont été nommés sur l'Égypte.  
La dynastie des Abbassides
الدولة العباسية
de 750 à 1258
ap.J.-C.
 
Première période abbasside
750 à 870 ap.J.-C., où l'Égypte est un État Abbasside gouverné par des walis dépendants des califes de Baghdad
Cette période se caractérise par les tentatives des gouvrneurs d'affirmer leur indépendance face au pouvoir central à Baghdad et donc créer des dynasties échappant au pouvoir des califes abbassides ; c'est le cas de l'État Tulunide et l'État Ikhidide.
État Tulunide
الدولة الطولونية
870 à 905 ap.J.-C.
Le fondateur de cet État est Ahmad Ibn Tulun (ou Touloun) qui a été nommé par le calife de Baghdad comme gouverneur (Wali) de l'Égypte en 868 ap.J.-C. ; mais en 870, il déclare le gouvernement de l'Égypte héréditaire et indépendant du califiat de Baghdad.
Le 5e souverain tulunide mort en décembre 904 ap.J.-C. et l'Égypte redevient un État abbasides en 905 ap.J.-C.

Mosquée du Sultan Ahmad Ibn Touloun : construite entre (876 et 879 ap.J.C.)
- La cour (sahn) ; la fontaine (au centre) et le minaret à escalier en forme d'une spirale
deuxième période abbasside
905 à 870 ap.J.-C., où l'Égypte est de nouveau un État Abbasside gouverné par des walis dépendants des califes de Baghdad
Durant cette période de 30 ans, 11 walis ont été nommés sur l'Égypte jusqu'à la nomination d'Ikhchide
État Iikhchidite
الدولة الإخشيدية
935 - 969 ap.J.-C.
L'origine de cet État remonte à Abou Bakr Mouhammad Ibn Tughg, un commandant de l'armée abbasside que le calife de Baghdad a voulu le recompenser suite à ses succès militaires contre les tentatives des Fatimides de s'infilter en Égypte alors il lui donne le titre d'el-Ikhchide et le nomme en 935 ap.J.-C. comme gouverneur sur l'Égypte.
Ensuite, suite à ses exploits dans la bataille de Mossoul, le calife le nomme comme le souverain (Sultan) de l'Égypte et de la Syrie, lui et ses fils après lui pour une durée de 30 ans.
Le 5e sultan ikchidite a été écarté du pouvoir en Égypte par le commandant de l'armée Fatimide Jawhar Al-Siqqily en juin 969 ap.J.-C. et l'Égypte devient le centre de pouvoir fatimide.
La dynastie des Fatimides
الدولة الفاطمية
de 969 à 1171
ap.J.-C.
  Le commandant de l'armée Fatimide Jawhar Al-Siqqily
جوهر الصقلي
969 - 973 ap.J.-C.
Les Fatimides : dynastie chiite ismaélienne qui régna en Afrique du Nord-Est aux Xe-XIe siècles, puis en Égypte de 969 à 1171. Fondée par Ubayd Allah à Kairouan (909-910), la dynastie des Fatimides conquit l'Égypte (969) et créa la ville du Caire, où elle s'établit (973). Elle ne put s'implanter solidement en Palestine et en Syrie du Sud, et fut chassée du Maghreb au milieu du XIe siècle ; mais elle favorisa en Égypte un remarquable essor économique et culturel. Le dernier calife fatimide fut renversé par son vizir, Saladin, en 1171.
© Larousse-Bordas 1998

C'est les fatimides qui fondent l'université et la Moqsquée d'Al-Azhar au Caire en (970 ap.J.-C.)
- Les minarets
- La cour centrale (Sahn en arabe)
- La salle de prières
Le calife Mu'izz LiDin Allah
الخليفة المعز لدين الله
973 - 975 ap.J.-C.
Le calife Al-'Aziz LiDin Allah Nizar
الخليفة العزيز لدين الله نزار
975 - 996 ap.J.-C.
Le calife Al-Hakim Bi Amr Allah
الخليفة الحاكم بأمر الله
996 - 1020 ap.J.-C.
Le calife Al-Zahir Li-i'zaz Din Allah
الخليفة الظاهر لإعزاز دين الله
1020 - 1035 ap.J.-C.
Le calife Al-Mustansir Billah
الخليفة المنتصر بالله
1035 - 1094 ap.J.-C.
Le calife Al-Musta'li Billah
الخليفة المستعلي بالله
1094 - 1101 ap.J.-C.
Le calife Al-Amer Bi-Ahkam Allah
الخليفة الآمر بأحكام الله
1101 - 1130 ap.J.-C.
Le calife Al-Hafiz Li-Din Allah
الخليفة الحافظ لدين الله
1130 - 1149 ap.J.-C
Le calife Al-Zafir Bi-Amr Allah
الخليفة الظاهر بأمر الله
1149 - 1154 ap.J.-C
Le calife Al-Faez Bi-Nasr Allah
الخليفة الفائز بنصر الله
1154 - 1160 ap.J.-C
Le calife Al-'Adid Li-Din Allah
الخليفة العديد لدين الله
1160 - 1171 ap.J.-C
La dynastie des Ayyoubide
الدولة الأيوبية
de 1171à 1250
ap.J.-C.
  Salah Al-Din Al-Ayyoubi (Saladin)
صلاح الدين الأيوبي
1171 - 1192 ap.J.-C
Le fondateur de la dynastie Ayyoubide
Pendant son règne, l'Égypte est devenue un Sultanat pour la première fois en 1176
Sa mausolée se trouve à Damas, en Syrie.

Vizir des Fatimides depuis 1169, il supprime leur califat en 1171 en plaçant de nouveau l'Égypte dans l'obédience du califat abbasside de Bagdad. Ainsi, le sunnisme est-il officiellement restauré en Égypte, qui n'a que très superficiellement adhéré au chiisme de ses souverains fatimides.
Respectueux de l'autorité califale, le sultan Saladin agit à sa guise dans ses États. Il réunit sous son autorité l'Égypte, le Hedjaz, la Syrie et la Mésopotamie.
Champion de la guerre sainte, il remporte sur les Latins la bataille de Hattin et s'empare de Jérusalem (1187), ce qui entraîne la formation de la troisième croisade (1189-1192). Après que les croisés ont repris Acre, Jaffa et Ascalon, Saladin conclut avec Richard Ier Cœur de Lion une paix de compromis. Saladin conserve la Syrie et la Palestine intérieures, y compris Jérusalem, et presque toute la côte revient aux Francs, qui obtiennent le droit de visiter les Lieux saints. Cette paix ouvre une période d'une cinquantaine d'années de coexistence pacifique au Levant. Saladin a forcé l'estime de ses contemporains, et il est à l'origine, tant en chrétienté qu'en islam, d'un cycle de légendes.
© Larousse-Bordas 1998
Al 'Aziz 'Imad Al-Din Abou Al-Fath 'Osman
العزيز عماد الدين أبو الفتح عثمان
1192 - 1198 ap.J.-C
Fils de Saladin.
Al-Mansour Nasser Al-Din Mouhammad
أبو منصور ناصر الدين محمد
1198 - 1200 ap.J.-C
Fils d'Al 'Aziz 'Imad Al-Din. Il prend le pouvoir à 9 ans ; son régent est Baha* Al-Din Karakouch Al Atabek, il a été ecarté du pouvoir par Al-Afdal 'Aly Ibn Salah Al-Din Al-Ayyoubie.
Al-'Adil Sayf Al-Din Abou Bakr
العادل سيف الدين أبو بكر
1200 - 1218 ap.J.-C
Le vainqueur d'Al-Afdal 'Aly Ibn Salah Al-Din Al-Ayyoubi
Al-Kamel Nasser Al-Din Mouhammad Ibn Al 'Adil
الكامل ناصر الدين محمد بن العادل
1218 - 1238
Le premier résidant de la citadelle de Salah Al-Din Al-Ayyoubi au Caire.
Sayf Al-Din Abou Bakr Ibn Al-Kamel
سيف الدين أبو بكر بن الكامل
1238 - 1240 ap.J.-C
 
Al-Salih Najm Al-Din Abou Al-Fath Ayyoub Ibn Al-Kamel.
الصالح نجم الدين أبو الفتح أيوب بن الكامل
1240 - 1249 ap.J.-C
Mort au cours de la bataille d'Al-Mansoura avec les Croiés sous le commendement de Louis XIX mais sa femme la fammeuse Chajarat Al-Durr, cache sa mort jusqu'au retour du fils du Sultan défint, Touran Chah.
Touan Chah Ibn Al- Salih Najm Al-Din
توان شاه بن الصالح نجم الدين
1249 - 1250 ap.J.-C
Le vainqueur de la bataille d'Al-Mansoura contre les Croisés qui se termine par la détention en prison du Roi Louis XIX.
Les commendants de l'armée de son père, les Mamloukes (Mamalik) l'assassine et donne le pouvoir à sa belle mère Chajarat Al-Durr.
'Ismat Al-Din Oum Khalil, Chajarat Al-Durr
عصمة الدين أم خليل، شجرة الدر
1250 ap.J.-C
C'est l'épouse d'Al-Salih Njm Al-Din. Les Mamlouks la nomme à la tête du pouvoir de l'Égypte, mais elle abdique, 80 jours après, sous la pression du Calife Abbasside de Baghdad.
Son successeur, le Sultan Al-Ashraf Mozafar Al-Din Moussa avait 6 ans seulement ; l'Emir Mamlouke Aybak, prend le pouvoir à sa place et l'exile en dehors de l'Égypte ; c'est ainsi s'achève la dynastie Ayyoubide et commence la dynastie des Mamloukes en 1252 ap.J.-C.
Les Mamloukes
عهد المماليك
de 1252 à 1517
ap.J.-C
Mamloukes Bahirides (Bahryyah) ; leurs casernes étaient sur l'île de Roda sur le Nil au Caire)
1252 à 1382
ap.J.-C
Al-Mou'izz 'Izz Al-Din Aybak
المعز عز الدين أيبك
1250 - 1257
Premier Sultan Mamlouke
Parmi les 24 Sultans Mamloukes Bahirides, les plus connus sont :
- Al-Mouzafar Sayf Al-Din Qutuz :
المظفر سيف الدين قطز
1259 - 1260 ap.J.-C.
- Al-Zahir Roukn Al-Din Baybars :
الظاهر ركن الدين بيبرس
1260 - 1277 ap.J.-C.
- Al-Mansour Sayf Al-Din Qalaoun :
المنصور سيف الدين قلوون
1279 - 1290 ap.J.-C.
- Al-Achraf Salah Al-Din Khalil Ibn Qalaoun :
الأشرف صلاح الدين خليل بن قلوون
1290 - 1293 ap.J.-C.
- Al-Nasser Mouhammad Ibn Qalaoun :
الناصر محمد بن قلوون
1293 - 1294 ap.J.-C. et de 1298 - 1309 et
de 1309 - 1340 ap.J.-C
Mamloukes Al-Qal'a
ou de la tour ou Mamloukes Circassiens ; il habitaient les tour de la citadelle de Salah Al-Din Al-Ayyoubi au Caire
1382 à 1517 ap.J.-C
Al-Zahir Barqouq (الظاهر برقوق) est le premier Sultan d'Al-Qal'a (سلطان القلعة). Il règne de 1382 jusqu'à 1399 ap.J.-C.
Parmi les 26 Sultans d'Al-Qal'a :
- Al-Achraf Qaytbay 1468 - 1496
الأشرف قيتباي
- Al-Achraf Kansowa Al-Ghoury
الأشرف قانصواه الغوري
1501 - 1516 ap.J.-C.
- Touman Bay
تومان باي
(1501 pendant 100 jours) puis 1516 - 1517 ap.J.-C.
Le Sultan Al-Achraf Kansowa Al-Ghoury mort après la bataille et la défaite de son armée en 1516 ap.J.-C à Marj Dabeq, en Syrie face, à l'armée Ottomans sous le commendement du Sultan Sélim I

Le denier Sultan Mamlouke fut Touman Bay ; Il a été pendu à Bab Zouweila au Caire en 1517, après la prise du Caire par les Ottmans suite à la défaite de l'armée égypteinne à Raydaneya, dans le banlieu du Caire.
Les Ottomans
الدولة العثمانية
de 1517 à 1914
  L'Égypte est devenue Wilayat (ولاية) ou provence de l'Empire Ottoman ; elle est gouvernée par un Wali ou un Pacha nommée par le Sultan Ottoman installé à Istanbul.
L'Égypte reste une partie de l'Empire Ottoman, et les Sultans nommaient les Walis () et les Khédives (خديوي) de l'Égypte jusqu'à 1914 où les Anglais décident de séparer définitibement l'Égypte de la domination de la Turquie et nomment Hussein Kamal Ibn Isma'il Pacha (حسين كمال بن إسماعيل باشا) Sultan de l'Égypte qui devient par cette décision un Sultanat sous le protectorat anglais.
A partir du milieu de XVII siècle, avec la régression de la puissance de l'Empire Ottoman, les Mamloukes sont devenus de nouveaux les maîtres et les souvrerains non officiels de l'Égypte ; cette situation dure jusqu'à l'arrivée de l'Expédition Française en Égypte (Juillet 1798 - 1801) mais la fin réelle des Mamloukes en Égypte a eu lieu suite à leur extermination par Mouhammad Ali dans le massacre de la Citadelle du Caire en 1811.

La campagne de l'Égypte : une campagne militaire engagée en 1798 par Bonaparte dans le but de s'assurer une base d'opérations contre la domination britannique en Inde. Les troupes militaires français débarquent à Alexandrie le 02/07/1798. Les Mamelouks ont été écrasés à la bataille des Pyramides et Bonaparte entre au Caire le 22/07/1798 mais plus tard la flotte française a été anéantie par les Anglais à Aboukir.
Cette expédition a permit une meilleure connaissance de l'Égypte ancienne (fondation de l'Institut d'Égypte).
Bonaparte fut remplacé par Kléber (1799), puis par Menou, qui capitula et signa une convention d'évacuation de l'Égypte avec les Anglais (1801).
Mouhammad 'Ali et sa dynastie

أسرة محمد علي باشا
de 1805 à 1953

 

Mouhammad Ali
محمد علي
1805 - 1848

Fondateur de la dynastie

1769 (Cavalla, Macédoine) - 1849
Il Arrive en Égypte le 11/03/1801 par ordre du Sultan Ottoman pour combattre les Français de Bonaparte
Le 17/05/1805, Il a été nommé Wali (Gouverneur) de l'Égypte par le peuple puis par le Sultan Ottoman en juillet 1805
Il extermine les Mamloukes d'Égypte au cours du massacre de la citadelle en 1811
Il étend son pouvoir sur la totalité de l'Égypte, la Nubie, Al Hijaz, la Palestine et la Syrie
Un coalition ottomano- européenne se forme contre lui et l'oblige à accepter l'accord de Londres (1840) ; dans cette accord, il devient le le Wali de l'Égypte qui demeure une partie de l'Empire Ottoman ; la transmission du Wialaya est hériditaire au plus âgé des fils et petits-fils
Il tombe Malade en 1848 ; le Sultan Ottoman nomme son fils Ibrahim Pacha, le 02/03/1848 Gouverneur de l'Égypte
Il mort à Alexandrie le 02/08/1849.
Son tombeau se trouve dans sa mosquée au Caire, qui a été construite de (1824 à 1848) :
Vue de l'extérieur
Vue de l'intérieur

Ibrahim Pacha Ibn Mouhammad 'Ali Pacha
إبراهيم باشا بن محمد علي باشا
02/03/1848 - 10/11/1848 (7 mois et demi).
1789 - 1848
Le fils aîné de Mouhammad 'Ali Pacha et le chef de son armée (de 1816 à 1819) durant sa campagne militaire au Hijaz (Hedjaz) contre les Wahhabites ; puis au cours de l'opération de l'armée égyptienne en Moré (de 1824 à 1828) qui avait comme but de combattre les grecs qui luttaient pour obtenir leur indépendance de l'empire Ottoman ; et enfin au cours de la campagne de l'armée de Muhammad Ali en Palestine, en Syrie et en Anatolie (de 1832 à 1841) où il sort victorieux de la bataille Nazib en 1839 contre les Ottomans. Cette dernière campagne a eu comme but de libérer l'Egypte et la Syrie des ottomans et unifier les arabes de l'Égypte, la Syrie, La mésopotamie et la péninsule de l'Arabie.
Les européens l'obligent à se retirer à l'intérieur de l'Égypte en février 1841.
Après avoir succédé à son père en 1848, c'est 'Abbas Helmy I qui le dépose à l'aide des britanniques.
Il meurt, infecté par la phtisie (tuberculose pulmonaire), le 10/11/1848.
Ibrahim Pacha a été aidé durant ses campagnes militaire par Sulayman Pacha le français (alias, le colonel Jaseph Sève)
'Abbas Helmy I (عباس حلمي الأول) fils de Ahmad Tosson Pacha ( - 1793 - 1816 ) Ibn Mouhammad 'Ali Pacha
10/11/1848 - 13/07/1854

Voir l'arbre généalogique de la dynastie
Né à Djedda (Hedjaz) en 1813.
Durant son règne, on fonda l'école militaire dans le quartier Al-'Abbassieh, au Caire, et on commença la construction du chemin de fer qui relie le Caire à Alexandrie ; mais d'après les historiens, pendant son règne on assiste à une décadence de l'armée, de la marine et des affaires de l'État en expulsant de l'Egypte, les conseillés et les hommes d'affaires européens et en femant les écoles et les usines ;
Il se rapprocha du Sultan Ottoman en l'aidant dans sa guerre contre les Russes (la guerre de Crimée de 1853 à 1856) ; il lui envoya des forces militaires égyptiennes maritimes et terrestres.
Il meurt assasiné dans son palais à Banha par deux de ses esclaves.
Mouhammad Sa'id Pacha (محمد سعيد باشا) fils de Mouhammad 'Ali Pacha
17/07/1854 - 18/01/1863
Voir l'arbre généalogique de la dynastie
Khédive Isma'il (الخديوي إسماعيل) fils d'Ibrahim Pacha fils de Mohammad 'Ali Pacha
19/01/1863 - 26/06/1879
1830 - 1895 à Istanbul.
Il poursuite la modenisation de l'Égypte
Il essaie de liberer l'Égypte de l'autorité du Sultan Ottoman ; il obtient le titre de Khédive (Khidéwi) en 1867 et il restreint la transmission du pouvoir en Égypte à ses fils.
Inauguration du Canal de Suez en janvier 1869.
Pendant son règne, les dettes de l'Égypte augmentent et l'influence étrangère, Anglaise et Françaies dans les affaires de l'État s'accentue sous le prétexte de protéger leurs dettes.
En raison de sa mauvaise gestion du pays et ses finances et sous la pression de la Grande Bretagne et la France, il a été déstitué par le Sultan Ottoman le 26/06/1879 et exilé en Isanbul, où il meurt en 1895.
Khédive Mohammad Tawfiq (الخديوي محمد توفيق) fils d'Isma'il Pacha fils d'Ibrahim fils de Mohammad 'Ali Pacha
26/06/1879 - 07/01/1892
1852 - 1892
Pendant son règne, l'armée anglaise entre à Alexandrie le 13/07/1882 et occupe l'Égypte pour défendre le pouvoir de Khédive menacé par la révolution populaire égyptienne conduite par Ahmad 'Ourabi.
Les Anglais ne quittent le Caire qu'en 1947 et le reste des terrotoires de l'Égypte en 1956.
Khédive 'Abbas Helmy II (الخديوي عباس حلمي الثاني)
08/01/1982 - 19/12/1914
Meurt et 1944.

Voir l'arbre généalogique de la dynastie
Il essaie de restaurer le pouvoir national et de lutter contre l'occupation anglaise ; les Anglais, lorsd'un de ses voyages, en 1914, ils profitent pour lui interdire de revenir en Égypte.
L'Égypte tombe sous le protectorat anglais.
Sultan Hussein Kamal (السلطان حسين كمال) fils d'Isma'il Pacha fils d'Ibrahim Pacha fils de Mohammad 'Ali Pacha
19/12/1914 - 09/10/1917
1853 - 1917.
Les Anglais le nomment comme Sultan ; l'Égypte devient un Sultanat indépendant du pouvoir de la Turquie.
Le Sultan puis le Roi Fouad I (السلطان ثم الملك فؤاد الأول) fils d'Isma'il Pacha fils d'Ibrahim Pacha fils Mouhammad 'Ali Pacha
09/10/1917 - 28/04/1936
1868 - 1936.
Sultan de l'Égypte jusqu'à la révolution populaire égyptienne, conduite par Sa'd Zaghloul des 1919, qui oblige les Anglais à lever leur protectorat ; alors l'Angleterre donne à l'Égypte son indépendence (incomplète) conformément à la déclaration de 28/02/1922.
En mars 1922 le Sultan Fouad I devient le Roi de l'Égypte et le premier gouverment national, sous la présidence de Sa'd Zaghloul voit le jour en 1924.
Roi Farouq I (الملك فاروق الأول) fils de Fouad I
28/04/1936 - 26/07/1952
Meurt en1965 (Italie).
1948-1949 : l'Égypte participe à la première guerre israélo-arabe.
Le Roi Farouq I a été renversé par la révulution des Officiers Libres du 23/07/1952 qui l'oblige à abdiquer (le 26/07/1952) en faveur de son fils Ahmad Fouad.
Roi Ahmad Fouad II Ibn (fils) Farouq I
الملك أحمد فؤاد الثاني بن فاروق الأول
26/07/1952 - 18/06/1953
Né au Caire en 1951.
Roi de l'Égypte (par régence) jusqu'à la proclamation de la République le 18 juin 1953.
La république
العهد الجمهوري
de 1953 à nos jours   Mouhammad Najib
محمد نجيب
18/06/1953 - 11/1954
1901 - 1984
Premier Président de la République suite à sa proclamation le 18/06/1953.
Jamal 'Abd Al-Nasser
جمال عبد الناصر
Premier Minsitre 1954
Président de la Répubilique de :
23/06/1956 - 28/09/1970
1918 - 1970
Un des plus influants organisateurs de la révolution des Officiers Libres de 23/07/1952.
Premier Minsitre 1954.
Par un référendum, il a été élu le Président de la République le 23/06/1956.
Il nationalise le canal de Suez le 27/07/1956, ce qui provoque le conflit et l'intervention militaire israëlo-franco-britannique.
Président de la République Arabe Unie (union de l'Égypte et la Syrie) de février 1958 à septembre 1961.Le Yemen fait partie de cette république de mars 1958 à 1959.
1967 : la guerre des Six-Jours avec Israël entraîne la fermeture du canal de Suez. Les Israéliens occupent le Sinaï.
Il Meurt le 28/09/1970.
Mouhammad Anouar Al-Sadat
محمد أنور السادات
Président de la République de
octobre 1970 - 06/10/1981
1918 - 1981.
Elu Président de la République en 1970 et 1976.
Il planifie avec la Syrie la guerre de 1973 contre Israël.
En 1979 : il signe à Washington, conformément aux accords de Camp David, le traité de paix avec Israël.
Il a été assassiné au Caire le 06/10/1981.

Mouhammad Housni Moubarak
محمد حسني مبارك
Vice Président de la République le 16/04/1975

Président de la République depuis le 14/10/1981.

Le 25 janvier 2011 :
Début de la révolution égyptienne pour une Egypte libre et démocratique (une des révolutions du printemps arabe à partir de 2010)

الثورة المصرية من أجل دولة الحرية والديمقراطية

واحدة من ثورات الربيع العربي الحديثة


Le 11/02/2011 : il démissionna de son poste de président de la République Arabe Egyptienne sous la pression de la révolution égyptienne de 25/01/2011.

Le 02 juin 2012 : Mouhammad Housni Moubarak a été condamné par la prison à vie.

Naquit en 1928 -
Réélu en 1987, 1993, 1999 et 2005.
1982 : restitution du Sinaï à l'Égypte par Israël.
1989 : réintégration de l'Égypte au sein de la Ligue arabe.

Le 25 janvier 2011 : après presque 30 ans de règne, débuta au Caire, puis dans l'ensemble du pays un soulèvement populaire exigeant la démission et le départ de Mouhammad Housni Moubarak, puis la démission du gouvernement, la dissolution du parlement et de l'assemblée consultative.
Cette révolution égyptienne dura 18 jours et s'acheva par la démission forcée et effective du président le (11 février 2011) tout en laissant le pouvoir décisionnel aux mains du Conseil Général des Forces de l'Armée Égyptienne, qui devrait diriger l’Égypte durant une période de transition, jusqu'à l'organisation de nouvelles élections démocratiques afin d'élire le nouveau parlement, la nouvelle assemblée consultative (Majlis al-Choura) et enfin, le nouveau président de la république.

La révolution égyptienne pacifique (la révolution blanche, la révolution du Nil ou la révolution de la colère) causa, selon Amnistie Internationale, la mort de 840 personnes avec 6000 blessés. Son centre actif fut la Place de la Libération (Sahat al-Tahrir) au cœur du Caire qui fut occupée par les manifestants durant 18 jours.

L’armée Égyptienne joua dans cette révolution populaire déclenchée par la jeunesse égyptienne, le rôle de protecteur des lieux publics et surtout de défenseur des manifestants contres les vandales et certains manifestants en faveur du maintien de la présidence de Moubarak et son régime. En effet, cette armée n'a pas tiré une seule balle contre les manifestants durant les 18 jours de révolte.

      Le 11/02/2011 :
L’administration de la République Arabe Égyptienne est confiée au Conseil Général des Forces de l'Armée Égyptienne sous la présidence du "Mouhammad Hussein TANTAWI" ministre des Forces Armées égyptiennes.
Le 13/02/2011 : Le Conseil Général des Forces de l'Armée Égyptienne décide de rendre caduque (c'est-à-dire annuler) la constitution et de dissoudre le parlement et l'assemblée consultative, puis d'administrer le pays durant six mois ou jusqu'à l'élection de nouveau président de la république après la formation de nouvelle constitution et l'élection de nouveaux parlement et assemblée consultative.

Durant cette période de transition, Al-Muchir "Mouhammad Hussein TANTAWI" devrait représenter la République Arabe Égyptienne devant les instances nationales et internationales.

Le Conseil Général des Forces de l'Armée Égyptienne déclare aussi de respecter les traités, les conventions et les alliances internationaux signés par les gouvernements précédents.

Le nouveau gouvernement (avec Ahmad Chafiq comme premier ministre) qui fut formé par l'ex-président Housni Moubarak durant la période des troubles révolutionnaires devrait rester pour gouverner la République Arabe Égyptienne jusqu’à la formation de nouveau gouvernement qui se voit obligé de démissionner plus tard.

Le samedi 19 mars 2011 : premier référendum libre en Égypte où les égyptiens devaient voter "oui" ou "non" pour les modifications apportées à l'ancienne constitution égyptienne ; résultat : 41 % de participation ; 77 % de "oui"et 23 % de "non".
      Le 17 juin 2012 :
MOURSI Mouhammad (محمد مرسي) est élu président de la république arabe égyptienne (الجمهورية العربية المصرية).

Le 24 juin 2012 :
MOURSI Mouhammad (محمد مرسي) est déclaré le président de la république arabe égyptienne
Il s'agit de la première élection présidentielle libre en Égypte permettant d’élire un président de la république non militaire (de la société civile) : Moursi Mouhammad, le candidat du partie (" Hizb al-houryyah wa al-'adala" = le partie de la liberté et de la justice : le partie des frères musulmans) a été élu en emportant 51,7 % des voix contre 48,3 % pour son adversaire le général (al-fariq) CHAFIQ Ahmad, le candidat du partie (al-fuloul = les forces progressistes) ; la différences des voix est de l'ordre de 880 000 voix.
Auteur : Dr Aly Abbara
    • Les références utilisées pour élaborer les textes :
      • L'Égypte " sur les traces de la civilisation pharaonique " Könemann 2004.
      • Dr Nasser el-Ansary : "L'Encyclopédie des souverains d'Égypte, des pharaons à nos Jours", Édition du Perron 2001.
      • "Vallée du Nil, Égypte" : guides bleus évasion, Hachette 2001.
      • "Larousse-Bordas" 1998.
      • Peter A. Clayton "Chronique des Pharaons - version française", Casterman 1995.
      • "Égypte" : guides bleus, Hachette 1990.
      • Dictionnaire de la civilisation égyptienne, Hazan 1988.
      • Philipp Von Zabern, Mohamed Saleh, Hourig Sourouzian : Catalogue officiel ; Musée égyptien du Caire ; publication de l'organisation des Antiquités égyptiennes ; République Arabe d'Égypte ; 1987.


Dernière mise à jour : 7 Mars, 2013

Voyages