Égypte - Dendera - Temple de Hathor - Reliefs de Mammisi (la maison de naissance)
  • Dendera, ville située sur le rive gauche du Nil, à 75 km au nord de Louqxor.
  • Ce temple a été construit sous la règne des rois Ptolémées et Romains ; la reine Cléopâtre (51 - 30 av.J.-C.), fit représenter sur la face arrière du temple en compagnie de son fils avec César, Césarion..
  • Le temple est dédié à la déesse Hathor, déesse céleste et dame de la joie (assimilée par les grecs et les romains à Aphrodite), une déesse aux oreilles de vache. Chaque année, cette déesse, sous forme de faucon femelle, était conduite à Edfou pour s'unir à Horus, le Dieu faucon (la fête de la bonne réunion).
  • On voit sur cette image un relief de mammisi romain érigé à coté du temple ptolémaïque ; ce relief représente l'Empereur romain Trajan (98 - 117 ap.J.-C.) figuré en pharaon faisant une offrande à la déesse Isis qui allaite son fils Horus.

  • Hathor selon l'Encyclopédie Larousse :
    • D éesse de l'ancienne Égypte dont le nom signifie «  Demeure d'Horus [le Soleil]  ». Elle est représentée soit comme une vache, soit comme une femme qui a souvent la tête coiffée de deux grandes cornes de vache enserrant le disque solaire. Son corps constituait l'étendue céleste. Chaque matin, elle donnait naissance au Soleil, lequel, devenu à midi homme ou taureau, la fécondait et, le soir, disparaissait dans la bouche de celle qui était ainsi à la fois sa mère et son épouse. Hathor était vénérée particulièrement dans le temple de Dendérah.
      © Larousse-Bordas 1998

  • Isis :
    • Définition de l'Encyclopédie Larousse :
      • déesse égyptienne. Sœur et épouse d'Osiris, mère d'Horus, elle est le modèle de l'amour conjugal et du dévouement maternel. Le culte d'Isis, fort important en Égypte, se répandit très vite dans le reste du bassin méditerranéen, jusqu'en Gaule, sur le Rhin et le Danube. Isis devint même, à l'époque hellénistique et romaine, la figure de la déesse universelle ; on célébrait en son honneur, outre des fêtes publiques, des cérémonies secrètes et des mystères initiatiques.
        © Larousse-Bordas 1998

  • Horus :
    Horus c'est le Dieu à tête de faucon, Une des grandes divinités de l'Égypte antique.
    • Sous sa forme céleste, c'est Horus de Béhédet : Dieu solaire puissant qui, dans sa course diurne, garantit la bonne marche du monde ; il est à l'origine du faucon, cet oiseau qui repère sa proie d'en haut, avant de foncer brutalement sur elle. Il est aussi Horus rouge ou la planète Mars.
    • Horus fils d'Osiris et Isis ; il a livré la guerre contre Seth le tueur d'Osiris (on trouve sur les murs du temple d'Edfou, en reliefs, le récite du mythe de Horus et ses guerres victorieuses). A ce titre, il est le protecteur de la royauté du double-pays (Haut et Bas-Egypte).
    • La déesse Hathor, déesse céleste et dame de la joie (assimilée par les grecs et les romains à Aphrodite), une déesse aux oreilles de vache, chaque année, sous forme de faucon femelle, elle était conduite de son temple à Dendera à Edfou pour s'unir à Horus, le Dieu faucon ; c'est la fête de la bonne réunion.
    • On trouve aussi Horus dans la cérémonie de momification car ses quatre fils protègent les viscères du défunt lors de la momification; ils sont présentés par les quatre couvercles des canopes : Amset présenté par la tête d'homme ; Douamoutef par la tête du chien ; Hapi par le tête de babouin et Qébehsénouf par le faucon.

    • Définition de l'Encyclopédie Larousse :
      • Horus :
        • Dieu solaire de l'ancienne Égypte, représenté sous la forme d'un homme à tête de faucon ou d'un soleil ailé. Le nom d'Horus, honoré comme le dieu patron de la monarchie, constitua pendant 3 000 ans le premier nom de la titulature royale. Dans la légende d'Osiris, le fils de celui-ci et d'Isis est un Horus (car ce nom désigne, en fait, une espèce divine), destiné à succéder à son père comme roi de la terre.
          © Larousse-Bordas 1998
 

Égypte
Sommaire  voyages
Monuments



Site du Dr Aly Abbara

aly-abbara.com
avicenne.info
mille-et-une-nuits.com