Vulvovaginite
Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : 18 Octobre, 2020


 

    Inflammation de la vulve et du vagin.

    Les vulvovaginites sont les causes les plus fréquentes de la prurit vulvaire chez la femme jeun, avant la ménopause ; les autres symptômes associés sont les leucorrhées et la dyspareunie.
    Elle sont souvent, des infections microbiennes, mycosiques (par des champignons) et parasitaires :

    • Les vulvovaginites candidosiques (ou les vulvovaginomycoses ou lesmycoses vulvovaginales) : ce sont des infections causées par des levures (champignons) connues sous le nom de Candida Albicans. Cliniquement elle sont à l'origine d'un prurit vulvaire intense et d'une importante sensation de brûlures et des démangeaisons vaginales ; la vulve et le vagin sont rouges, oedématiés et recouvertes par des dépôts de pertes blanches (leucorrhées) caillouteuses, pâteuses très spécifiques à ce type d'infection.

    • Les vulvovaginites microbiennes : peuvent provoquer des prurits vulvaires du fait de l'abondance des leucorrhées qui sont elles mêmes différentes selon les microbes, les infections à Gardnerella s'accompagnent de leucorrhées très malodorantes (poisson pourri).

    • Les vulvovaginites à trichomonas : les leucorrhées sont verdâtres, mousseuses (contenant de micro bulles de gaz) et malodorantes.

     


     


    Liste des termes

    Accueil du livre

    www.aly-abbara.com
    Paris / France