Bien être fœtal
Analyse informatisée du rythme cardiaque fœtal
RCF


  • Les principes de la technique d'analyse du RCF :
    • L'analyse informatisée du rythme cardiaque fœtal est obtenue par un ordinateur qui affiche ses résultats à partir de dix minutes d'enregistrement puis toutes les deux minutes jusqu'à la fin du monitorage qui s'arrête au bout d'une heure.

    • L'ordinateur n'étudie pas le tracé RCF battement par battement mais en vérité, il segmente chronologiquement ce tracé en époques, chaque époque est égale 1/16e de minute, soit 60/16 = 3,75 secondes durant lesquelles le cœur fœtal bat normalement de 7 à 10 battements (116 bpm/16 = 7,25 bpm ; 160 bpm/16 = 10 bpm). L'ordinateur ensuite calcule la valeur moyenne du rythme cardiaque fœtal pour chaque époque ; le résultat est exprimé en temps (milliseconde par pulsation) et à partir de ce calcul on obtient les résultats concernant la variabilité à long terme, la variabilité à court terme...
      • Pour exprimer la fréquence cardiaque en millisecondes il suffit de diviser 60 000 ms (= une minute) sur la fréquence cardiaque exprimée en bpm ; de cette façon on peut constater que, pour une fréquence cardiaque à 120 bpm, le cœur effectue un battement toutes les 500 millisecondes (517 ms pour une fréquence cardiaque à 116 bpm et 375 ms pour 160 bpm).

  • Lors de l'analyse informatisée du rythme cardiaque fœtal, les paramètres étudiés sont :
    • Le rythme cardiaque fœtal basal :
      • Il est situé entre 116 et 160 bpm ;

    • Les accélérations :
      • Une augmentation de 10 ou 15 bpm au dessus de la ligne de base, pendant plus de 15 secondes.

    • Les décélérations :
      • Elles sont définies
        • soit par une diminution de 10 bpm au dessous de la ligne de base pendant plus de 60 secondes ;
        • soit par une diminution de 20 bpm au dessous da la ligne de base pendant plus de 30 secondes.
      • L'ordinateur comptabilise les décélérations caractérisées par une perte en battements cardiaques fœtaux supérieure à 20 battements par décélération.

    • La variation (ou la variabilité) à long terme (VLT) (mean minute range) :
      • C'est la variabilité visuel du tracé du RCF (amplitude des oscillations)
      • La variabilité à long terme pour chaque minute est l'écart en millisecondes entre la plus haute et la plus basse valeur de 16 époques de la minute étudiée.
        • Exemple : si sur une minute, la valeur le plus basse = 120 bpm , est la plus haute = 130 bpm, la valeur en amplitude oscillatoire est égale à 10 bpm, mais le calcul en millisecondes donnera le résultat suivant :
          • 60 000/120 - 60 000/130 = 38,46 millisecondes = la variabilité à long terme pour cette minute
      • La variation (la variabilité) à long terme globale pour un tracé du RCF c'est la moyenne de la variabilité à long terme calculée pour chaque minute du tracé étudié.
      • Interprétation des résultats de la VLT :
        • La valeur de VLT à 30 ms (soit environ 10 bpm) correspond au 3e percentile ou la valeur limite inférieure de la normale
        • La valeur de VLT entre 20 et 30 ms (soit environ 6,5 à 10 bpm) correspond à la valeur douteuse ;
        • La valeur de VLT inférieure à 20 ms (soit inférieure à 6,5 bpm) correspond à la valeur anormale ;
        • La valeur de VLT inférieure à 15 ms (soit inférieure à 5 bpm) correspond à la valeur très anormale ;
      • Les appareil récents ne calcul plus la valeur de la variabilité à long terme mais il a été proposé de multiplier la valeur de la variabilité à court terme (VCT) par 5,5 pour évaluer approximativement la valeur de la VLT.
      • Les valeurs de la VLT est varient en fonction de l'âge gestationnel, J.R Snidjers a étudié ces variations que l'on peut consulter dans le tableau I.

    • La variation (ou la variabilité) à court terme (VCT) :
      • L'analyse informatisée du RCF, n'analyse pas le RCF battement par battement mais il analyse le tracé époque par époque en étudiant la fréquence cardiaque moyenne pour chaque époque (3,75 secondes) ; la variabilité à court terme (VCT) évalue les variations de la fréquence cardiaque moyenne entre les époques qui viennent, successivement, une après l'autre au cours de l'enregistrement du RCF.
        Mathématiquement la VCT est la moyenne divisée par deux des écarts successifs des valeurs de la fréquence cardiaque fœtal moyenne (exprimé en millisecondes) entre les époques successives étudiées.
      • L'ordinateur, pour calculer la VCT moyenne d'un tracé, il élimine les décélérations mais pas les accélérations.
        • Exemple : si on analyse 5 époques successives avec une fréquence cardiaque moyenne de (120 bpm, 123 bpm, 125 bpm, 129 bpm et 127 bpm) ce qui correspond à (un battement toutes les 500 ms, 488 ms, 480 ms, 465 ms et 472 ms) ; les différences successives sont (12 ms, 8 ms, 15 ms, et 7 ms) ; la moyenne de ces valeurs est de 10,5 ms (ou 2,75 bpm) et la variabilité à court terme pour ces cinq époques (VCT) = 10,5/2 = 5,25 ms.
      • Interprétation :
      • La valeur moyenne normale de la variabilité à court terme (VCT) est d'environ (7,5 +/- 3 ms).
      • Le tableau II analyse la valeur prédictive de la variation à court terme (VCT) du rythme cardiaque fœtal
      • Le tableau III montre comment peut-on l'interpréter de la variation à court terme (VCT) du rythme cardiaque fœtal

    • Époque de haute variation :
      • Ce sont des partie du tracé du RCF ou au moins 5 minutes parmi 6 minutes consécutives ont une variabilité haute, supérieure à 32 ms (équivalent à 11 bpm).

    • Époque de basse variation :
      • Ce sont des partie du tracé du RCF ou au moins 5 minutes parmi 6 minutes consécutives ont une variabilité basse, inférieure à 30 ms (équivalent à 10 bpm).

    • Les contractions utérines

    • Les mouvements actifs fœtaux perçus par la mère.

  • Les critères de Dawes et Redman [3] :
    • Une fois réunis, le tracé est jugé satisfaisant et l'ordinateur propose d'arrêter l'enregistrement du rythme cardiaque fœtal (RCF) :
      • Il existe au moins un épisode de haute variation ;
      • La fréquence de base moyenne est comprise entre 115 et 160 bpm, mais si les autres paramètres sont normaux, une fréquence de base légèrement supérieure ou légèrement inférieure est acceptable après 30 minutes d'enregistrement
      • Il n'y a pas de large décélération (avec plus de 20 battements perdus) sur un enregistrement d'une durée de plus de 30 minutes;
      • La variabilité à long terme (VLT), moyenne est supérieure à 22 millisecondes et la variabilité à court terme moyenne supérieure (VCT) à 3 millisecondes ;
      • Tous les épisodes à haute variation ont une variabilité à long terme supérieure à 32 millisecondes ;
      • La variabilité à court terme (VCT) est supérieure au 3e percentile ;
      • Aucun argument en faveur d'un rythme cardiaque fœtal sinusoïdal ;
      • Il existe au moins un mouvement fœtal ou trois accélérations.

Valeurs normales des variabilités à long terme (VLT) et du nombre des accélérations du RCF
selon le terme de grossesse d'après JR Snidjers
[4]
Terme en
SA
Variations à long terme (VLT)
(millisecondes)
Accélérations/heures
(> 10 bpm> 15 secondes)
Durée des épisodes à variabilité élevée
(minutes/heure)
5° percentile
Moyenne
5° percentile
Moyenne
5° percentile
Moyenne
20 - 21
18
26
0
1
0
6
22 - 23
21
30
0
3
0
12
24 - 25
24
34
0
5
1
17
26 - 27
26
37
1
7
4
22
28 - 29
29
40
2
8
7
26
30 - 31
31
43
4
10
10
29
32 - 33
32
45
5
12
11
31
34 - 35
33
47
6
14
12
32
36 - 37
33
47
6
15
12
31
38 - 39
33
47
7
16
11
30
40 - 41
32
46
8
17
9
28
Extrait de A,.J, Vergnaud, J,.M. Levaillant "Le rythme cardiaque fœtal anténatal informatisé". Gynécologie pratique, n°165 - mai 2004; 16-17

Valeur prédictive de la variation à court terme (VCT)
du rythme cardiaque fœtal
VCT
en millisecondes
Probabilité d'acidose métabolique fœtale
ou décès fœtal
> 4
0
de 3,5 à 4
8 %
de 3 à 3,5
29 %
de 2,5 à 3
33 %
< 2,5
72 %
Extrait de A,.J, Vergnaud, J,.M. Levaillant "Le rythme cardiaque fœtal anténatal informatisé". Gynécologie pratique, n°165 - mai 2004; 16-17

Interprétation de la variation à court terme (VCT)
du rythme cardiaque fœtal
VCT
en millisecondes
Probabilité d'acidose métabolique fœtale
ou décès fœtal
> 5,5
Tracé normal
de 4,5 à 5
Tracé douteux
< 4
Tracé anormal
< 3
Tracé préoccupant
< 2,6
Tracé critique (extraction fœtale)
Extrait de A,.J, Vergnaud, J,.M. Levaillant "Le rythme cardiaque fœtal anténatal informatisé". Gynécologie pratique, n°165 - mai 2004; 16-17
  • Références :
    • [1] A,.J, Vergnaud, J,.M. Levaillant "Le rythme cardiaque fœtal anténatal informatisé". Gynécologie pratique, n°165 - mai 2004; 16-17
    • [2] B. Carbonne, A. Grossetti, D. Subtil "Rythme cardiaque fœtal". In D. Cabrol, J-C Pons, François Goffinet "Traité d'obstétrique" Édition Médecine- Sciences Flammarion 2003; 107-113.
    • [3] Dawes GS, Lobb MO, Mandruzzato G, Moulden M, Redman CW, Wheeler T, Large fetal heart rate decelerations at term associated with changes in fetal heart rate variation. Am J Obstet Gynecol 1993 ; 188 : 105-11.
    • [4] Snijders RJ, McLaren R, Nicolaïdes KH. Computer-assisted analysis of fetal heart rate at 20-41 weeks' gestation.Fetal Diagn Ther 1990 ; 5 : 79-83.
    • [5] Dawes GS, Houghton CR, Redman CW, Visser GH. Pattern of the normal fetal heart rate.Br J Obstet Gynecol 1982 ; 89 : 276-84.
Dr Aly Abbara.               
Mise à jour : le 11 Mars, 2015

Liste des termes
Page d'accueil

Accueil du livre

www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com

  Paris / France