Leucorrhée
Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : 18 Octobre, 2020


 
    • Leucorrhé de : leuco- = blanc ; -rrhée = écoulement.
      Écoulement non sanglante se faisant par la vulve.

      Synonyme de fleurs ou fleurs blanches ; pertes blanches.

    • Elle peut traduire dans certains cas une infection génitale, mais elle peut être tout à fait normale ; pour cette raison on doit distinguer entre les leucorrhées normales et les leucorrhées anormales (pathologiques) :

      • les leucorrhées normales (ou physiologiques) : sont la conséquence de l'évacuation de sécrétions normales du vagin et du col utérin (glaire cervicale) ; elles sont blanchâtre, inodores, leur abondance varie en fonction de la période du cycle menstruel, alors elles sont plus abondantes au milieu de ce cycle (dans les jours qui précédent l'ovulation par l'augmentation de l'abondance et la fluidité de la glaire cervicale). Les leucorrhées sont aussi très abondantes au cours de la grossesse en raison des modifications hormonales associées à celle-ci.

      • Les leucorrhées pathologiques (anormales) : elles témoignent d'une infection d'un ou de plusieurs organes de l'appareil génital : vulvite, vaginite, vulvovaginite, cervicite, endométrite, salpingite, pyosalpinx, annexite.
        L’aspect, l'abondance et l'odeur de ces leucorrhées sont différents selon l'infection et les agents infectieux en cause.

      • Seul l'examen gynécologique permet de mettre en évidence l'origine de ces leucorrhées pathologiques.

    Leucorrhéique : qui se rapporte à la leucorrhée ; qui est atteint de leucorrhée.

     

     


    Liste des termes

    Accueil du livre

    www.aly-abbara.com
    www.avicenne.info
    www.mille-et-une-nuits.com

      Paris / France