Ecologie microbienne de la peau
La flore cutanée et ses caractéristiques


Flore résidente

Flore transitoire
  • Elle est constitée de micro-organisme implantés de façon permanente sur la peau ; elle se trouve sur la couche supérficielle de la peau (statum corneum)
  • Elle joue un rôle important dans la résistance à la colonisation.
    • elle prévient la colonisation par d’autres micro-organismes potentiellement plus pathogènes.
  • D’une façon générale, les antiseptiques ont une action limitée sur la flore résidente, mais rapide et efficace sur la flore transitoire.
Flore de contamination récente
Genre Staphylococcus
Genre Corynebacterium
présent sur tout le territoire cutané
Genre Propionibacterium
Les autres micro-organismes
Définition et composition
Espèces
Localisations
Densité
Espèces
Localisations
Espèces
Localisations
Genres
Notes
Définition
S.epidermidis Tous les territoire cutanés, mais surtout sur la face, les narines, les creux axillaires. - Zones humides :
103 à 106 UFC/cm2


- Zones sèches :
10 à 103 UFC/cm2
C.lipophiles Abondantes au niveau :
- des narine,
- espaces interdigitaux
-  le périnée
P. acnes Il apparaît à la puberté au niveau :
- des zones riches en acides gras libres : cuir chevelu, ailes du nez, face ;
-sur les muqueuses
- il colonise le canal du follicule pilo-sébacés en superficie
Micrococcus

Espèces :
M.luteus
M. varians.

Micro-organismes contaminants récemment la peau et provenant :
* du tube digestif
* ou acquis de patients colonisés ou infectés,   
* ou à partir de l’environnement ou d’un matériel contaminé.

Ils font un séjour bref sur la peau car ces micro-organisme ne peuvent pas se multiplier à la surface de la peau et de ne peuvent pas survivre très longtemps sur la peau à cause de l’effet protecteur de la flore résidente et d’un environnement peu favorable (froid, sécheresse...)

Le flore transitoire des malades hospitalisés est le reflet de l'écosystème microbien hospitalier.
S.haemolyticus Les zones humides : - bras, -jambes, - espaces inerdigitaux Streptococcus Groupe A
Groupe C
Groupe G
S.hominis dans :
- les creux axillaires, - le plis inguinaux, - périnée
Brevibacterium :
retrouvé au niveau des espaces interdigitaux
Le portage Staphylococcus aureus Chez 19 à 40 % de la population au niveau des narines, des creux axillaires et les plis inguinaux C.jeikeium Colonise :
-les mains du personnel hospitalier : jusqu'à 18 %
-la peau du sujet sain : 11 à 36 %
-la peau des malades non immunodéprimés : 13 à 79 %
-la peau des malades immunodéprimés : 40 à 82 %
P. granulosum   Bacilles à Gram négatif :
Le genre Acinetobacter (A.jonsoni, A. lwoffi) est surtout présent chez les enfants et les patients atteints de pathologie rénale Composition :
Entérobactéries
Pseudomonas spp : de l'environnement.
Streptocoques du groupe A
Enterococcus spp
Staphylococcus aureus
Candida albicans : chez les sujets immunodéprimés ou diabétiques
Spores de Bacillus spp et Clostridium spp : elle proviennent de l'environnement.
S.haemolyticus
S.hominis
S.simulans
S.epidermidis
Espèces principaux au niveau des mains.
4 à 7 log10/cm2
C.urealyticum Portage cutané fréquent en milieu hospitalier P. avidum   Malassezia furfur
Champignon sous forme mycélienne et de levures dans les zones cutanées lipidiques.
Il apparaît à la puberté comme les P. acnes
En milieu hopitalier, les mains peuvent être contaminées par des agents pathogènes comme :
les Klebsiella spp et Enterobacter spp
C.jeikeium
C.urealyticum
Espèces principaux au niveau des mains.
S.haemolyticus Prédominent, avec les Corynebacterium dans les espaces interdigitaux.   C.lipophiles
C.urealyticum
C.minutissimum
Avec les S.haemolyticus, ils prédominent dans les espaces interdigitaux des mains.

Dr Aly Abbara        

Références :
- Données extraites de : Publications C.CLIN SUD-Est : T. Carrelet, F. Pospisil : "Objectif mains ; Guide technique pour l'hygiéne et la protection des mains". Réalisation : Tabloid Communication. P; 49:52
- Didier Pittet, Andreas Widmer. "Hygiène des mains : nouvelles recommandations". Swiss -NOSO - Infections nosocomiales et hygiène hospitalière : aspects actuels. Volume 8 N° 4 ; Bulletin de décembre 2001 Didier Pittet, Andreas Widmer


Ecologie microbienne de la peau
Les trois zones majeures de micro-environnement de la peau
Zones
Localisations
Densité de la flore microbienne cutanée.
Composition de la flore cutanée
  • Zones lipidiques :
  • riche en glandes sébacées
  • Tête, tronc et haut du dos.
De 106 à 107 UFC/cm2
Flore constituée surtout de micro-organismes anaérobies et en particulier " Propionibacterium acnes
  • Zones humides :
  • riches en glandes sudoripares
  • Creux axillaires, périnée, plis interdigitaux, paumes
De 105 à 108 UFC/cm2
 
  • Zones sèches :
  • pauvre en glandes sébacées et sudoripares
  • Dos de la main, face externe des membres.
De 103 à 104 UFC/cm2.
Les cocci à Gram positif représentent 90 % de la flore, sauf au niveau des bagues ou des pansement occlusifs, où les bacilles à Gram négatif prolifèrent
Références :
Larson e. handwashing and skin physiologic and bacteriologic aspects. Infect Control 1985 ; 6 : 14-23.
Données extraites de : Publications C.CLIN SUD-Est : T. Carrelet, F. Pospisil : "Objectif mains ; Guide technique pour l'hygiéne et la protection des mains". Réalisation : Tabloid Communication ; Page 49.

Estimation quantitatve de la flore cutanée des mains et des avant-bras
Localisation
Densité bactérienne
Mains
  • 4 à 7 log10/cm2
Avant-bras et pli du coude
  • 1,2 à 5,6 log10/cm2
  • dont 2,1 log10/cm2 de corynébactéries
Follicules pilo-sébacés
  • 3,5 à 5,6 log10/cm2 de staphylocoques et
  • 5 log10/cm2 de propionibacterium spp
Données extraites de : Publications C.CLIN SUD-Est : T. Carrelet, F. Pospisil : "Objectif mains ; Guide technique pour l'hygiéne et la protection des mains". Réalisation : Tabloid Communication ; Page 53.


Liste des termes
Lexique de l'hygiène médicale

Accueil du livre

www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com

  Paris / France