Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Hypertrophie du septum interventriculaire chez un foetus de 36,5  SA  et mère diabétique insulinodépendante


Hypertrophie du septum interventriculaire chez un foetus de 36,5  SA  et mère diabétique insulinodépendante
 
 

Images échographiques montrant une hypertrophie du septum interventriculaire (hypertrophie septale) qui mesure 8,6 mm pour une valeur normal à terme inférieure 6 mm.

Foetus de 36 SA et 3 jours ; pesant à la naissance 3100 g (70° percentile).
Mère diabétique insulinodépendante ; il s'agit diabète gestationnel récidivant à chaque grossesse ; la grossesse actuelle est sa 4ème grossesse.

L'hypertrophie du septum interventriculaire fœtal ou l'hypertrophie septale asymétrique :

Asymétrique : parce qu'elle touche le septum interventriculaire et la paroi postérieure (inférieure) du ventricule gauche.

Cette pathologie cardiaque se voit chez environ 10 % des foetus des mères diabétiques (diabète gestationnel). L'hypothèse physiopathologique est l'action directe sur le myocarde de l'hyperinsulinisme fœtal secondaire à l'hyperglycémie maternelle au troisième trimestre.

La mesure de l'épaisseur du septum interventriculaire, comme on le voit dans l'image ci-dessus, se fait en mode TM sous l'insertion des valves auriculo-ventriculaires et en diastole. La ligne de mesure TM est perpendiculaire au septum inter-ventriculaire.

Les valeurs normales de l'épaisseur septale dépendent de l'âge gestationnel, mais elles sont à moins de 6 mm à terme,

La présence d'une hypertrophie septale nécessite une étude des flux sanguins intra-cardiaques en Doppler afin de rechercher une sténose vasculaire fonctionnelle ou une obstruction dynamique intra-ventriculaire.

Les patientes ayant un équilibre glycémique correct ont des formes bénignes à modérées d'hypertrophie septale sans retentissement sur la fonction cardiaque.

Références :
F. Biquard, A. Fournié
Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction. Vol 31, N° SUP 6 - octobre 2002


Auteur Dr Aly ABBARA
17 Mai, 2015

Contacter Dr Aly ABBARA
  Paris / France